Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

PAROISSE-LM-BAUDOUIN

La paroisse Lous-Marie Baudouin entoure géographiquement la forêt de Grasla dans le nord de la Vendée.
Elle s'étend sur Chavagnes en Paillers,
les Brouzils, Chauché, Copechagnière et Rabatelière.
Contacter l'auteur de ce blog

5 DERNIERS ARTICLES
- Voeux de la paroisse
- Fin de la 1ère tranche des travaux de l'église de Chavagnes
- suite photos du dimanche 3 octobre
- Changements dans la paroisse
- Face à la misère du monde
Sommaire

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102030405
06070809101112
13141516171819
20212223242526
2728
<< Février >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter paroisse-lm-baudouin à vos favoris

LIENS FAVORIS
- hotel transportation denver
- Streaming vf
- denver airport shuttle
 Voeux de la paroisse Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Samedi 15 janvier, à Chavagnes-en-Paillers, avaient lieu les vœux de la paroisse. Une centaine de personnes étaient réunies pour l’occasion.  Un bilan de l’année passée a été effectué, ainsi que les objectifs de l’année en cours. Ce fut aussi l’occasion de mettre à l’honneur certains paroissiens pour les services rendus depuis de nombreuses années : Madeleine Allemand qui est organiste depuis 50 ans, Marie-Jo Allain et Jean Guiochet qui font les feuilles des intentions de messe du bulletin.

  Lire les 11 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 23-01-2011 à 21h34

 Fin de la 1ère tranche des travaux de l'église de Chavagnes Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Fin des travaux de l’église

Dans la matinée du samedi 20 novembre, une centaine de personnes étaient réunies à l’occasion de la fin de la première tranche des travaux de restauration de l’église Saint Pierre et Saint Paul de Chavagnes-en-Paillers. Chacun a pu apprécier la beauté des travaux effectués et mieux en comprendre la réalisation grâce aux explications de Florence Limouzin, architecte en charge des travaux.

En cette matinée pluvieuse, le lieu de rassemblement initialement prévu Place de la Mairie pour permettre une observation des travaux réalisés, a été déplacé à la mairie de Chavagnes. Le maire, Eric Salaün, a accueilli les invités et profité de ce rassemblement officiel pour déclarer que le nom de la « Place de la Mairie » venait d’être changé. Cette place s’appelle désormais « Place des Justes » en hommage aux nombreux chavagnais qui ont caché des enfants juifs pendant la seconde guerre mondiale. La nouvelle plaque, mémoire d’une partie de l’Histoire de Chavagnes, est fixée sur le mur de l’église, bâtiment dont le clocher et la façade ouest viennent d’être restaurés, pour des raisons de sécurité tout d’abord, mais aussi dans le souci de conserver un patrimoine culturel important pour la commune.

Les participants à ce rassemblement ont été invités à rejoindre l’église dans laquelle allait être projeté un petit film relatant les travaux effectués. Florence Limouzin, architecte en charge des travaux, a expliqué les différentes phases des travaux et le travail minutieux des tailleurs de pierre. Toutes les sculptures, nombreuses sur le clocher, ont été rénovées et reconstituées conservant ainsi l’identité architecturale de cette église du XIXème siècle. Il y a eu aussi de mauvaises surprises, avec des pierres plus abîmées qu’il n’y paraissait, ce qui a entrainé du retard dans les délais prévus. Les cloches ont été arrêtées pendant la majeur partie des travaux, et n’étaient pas revenues pour Pâques… mais les chavagnais ont pu se réhabituer à leurs sons depuis le mois de septembre. Seule la plus grosse cloche, pesant plus de 2 tonnes, n’est plus en fonctionnement pour des raisons de sécurité. Enfin, Florence Limouzin a remercié les ouvriers de l’entreprise Lefèvre, qui pendant toute une journée, ont pris le temps d’expliquer leur métier de tailleur de pierre aux enfants des écoles de Chavagnes. Lors de cette même journée, l’historique de l’église leur était relatée par des membres de l’association « Présence du Passé » afin qu’ils puissent se rendre compte de l’entreprise des travaux de l’époque et mieux comprendre l’importance de conserver ce patrimoine culturel.

Après ce temps d’explication des travaux, ce fut le temps des discours officiels. M. Eric Salaün, maire de la commune, a transmis les réactions des chavagnais suite à ces travaux. Tous admirent le travail et trouvent leur église plus belle. Il a aussi rappelé que ce n’était qu’une première phase de travaux, qui serait suivie de deux autres phases aussi importantes. Le Père Michel Paquereau, curé de la paroisse, s’est exprimé à son tour, et a notamment insisté sur le fait que les ouvriers du XIXème siècle avaient eu le souci du détail et de la beauté jusqu’en haut du clocher qui s’élève vers le « Ciel ». M. Jean-Jacques Pompidou est intervenu en tant que délégué départemental de la Fondation du Patrimoine. Cette fondation, existante en Vendée depuis l’année 2000, aide à financer les projets de restauration de bâtiment du patrimoine. Pour Chavagnes, elle a majorée le montant des souscriptions. Ensuite, M. Wilfrid Montassier, conseiller général et président de la communauté de Communes du canton de St Fulgent, s’est exprimé à son tour rappelant l’attachement des vendéens à leur histoire. M. Bruno Retailleau, sénateur et vice-président du Conseil Général, a terminé par un discours insistant sur l’importance pour une population de s’appuyer sur son passé, sur sa culture, pour aller de l’avant. Il s’est notamment appuyé sur cette citation d’André Malraux « La culture, c’est ce qui répond à l’homme quand il se demande ce qu’il fait sur la terre ».

L’homme n’a pas fini de se poser cette question, la culture a donc de beaux jours devant elle, et de belles restaurations de bâtiments à venir !

Laetitia Dallet.

  Lire les 7 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 23-11-2010 à 11h57

 suite photos du dimanche 3 octobre Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Le vin d'honneur et la remise des cadeaux se sont effectués à la salle La Pastourelle aux Brouzils

  Lire les 11 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 05-10-2010 à 11h20

 Changements dans la paroisse Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Dimanche 3 octobre, en l'église des Brouzils, la paroisse a dit au revoir au Père Claude Babarit qui part en "semi-retraite" aux Sables, et à Anne-Marie Allain qui rejoint le service des vocations du diocèse.

Nous avons accueilli le Père André Roy qui résidera au presbytère des Brouzils, et qui vient de passer deux ans à La Bruffière (autre paroisse de notre doyenné).

Du côté des laïcs, Anne-Marie Duchateau est entrée au conseil pastoral.

  Lire les 9 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 05-10-2010 à 11h17

 Face à la misère du monde Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir


Adossé au muret de la chapelle, un garçon de quatorze ans m'interpelle alors que je m'apprête à célébrer la messe. Il parait beaucoup plus jeune, trois ou quatre ans de moins car il est petit de taille. Probablement, cela provient d'un problème de malnutrition. Je me souviens d'avoir visité sa masure ; son père était allongé à même le sol, cuvant ses bières  tandis que les enfants jouaient dans une cour entourée de barbelés. Ce jeune a toujours eu un regard lumineux, le sourire aux lèvres et pourtant, son avenir reste bien sombre. Je lui demande s'il continue l'école et il me répond « oui » mais aussitôt son copain rétorque que c'est faux, soulignant quant à lui, qu'il y participe.

De par le monde, les images de la misère et de la pauvreté nous arrivent. Nous pouvons nous habituer peu à peu à toutes les campagnes contre la faim, contre la misère  et où apparemment, rien ne change. Notre aide est si souvent  sollicitée; même s'il faut discerner, nous y répondons généreusement. Une question survient cependant, sur quoi pouvons-nous sérieusement  fonder notre espérance pour qu'un jour cela cesse ? Peut-être la première interrogation que nous soulevons est-elle celle-ci : pouvons-nous d'abord y croire ? En effet, face à l'océan de la misère dans le monde, nous paraissons bien impuissants.

Je voudrais avant tout laisser tomber les fausses allégations, les fausses évidences comme si souvent entendus,  par exemple :« notre pays ne peut accueillir toute la misère du monde » laissant ainsi poindre du fatalisme.  Comme communauté chrétienne nous ne pouvons adhérer à une telle vision. Il existe à travers toute notre humanité un lien de solidarité ; nous sommes tous frères en Christ. Cet été, nous avons vécu dans l'église de Chavagnes deux évènements qui nous ont ouvert à l'échelle de la planète. Nos messes ont été animées par les chants et des danses venus d'Afrique et d'Amérique latine. C'était radieux.  Mais savons-nous que derrière cette joie qui nous était communiquée, des préoccupations de ceux qui nous les présentaient, étaient bien présentes. Là où ils vivent, des membres de leur famille, des proches doivent s'exiler pour vivre décemment. Que savons-nous des inquiétudes, des angoisses des familles qui sont séparés par tant de kilomètres parce que l'un des leurs est parti pour permettre aux autres de vivre ? Je me souviens de cette mère, très inquiète devant le départ prochain de son fils de 17 ans pour aller travailler dans des champs de canne à sucre à deux milliers de kilomètre delà ; elle craignait à juste titre que son fils soit exploité comme esclave. A-t 'il le choix car dans la région où il est le chômage des jeunes est de 80%. Par nos échanges et nos moyens de communication, nous avons plus conscience aujourd'hui qu'hier que nous sommes le prochain de ces gens-là.

Je me suis attardé sur ces situations car les textes de ce jour nous y invitent. Le texte d'Amos est criant d'actualités alors qu'il a été écrit, il y a environ 2800 ans. Amos est un petit berger devenu prophète. Son pays est prospère mais cela ne profite qu'à quelques-uns ; il reste beaucoup de laissés pour compte. Qui plus est, les plus riches s'enrichissent en exploitant la misère des pauvres : par la tromperie, le mensonge, l'humiliation. La parole du prophète se fait solennelle comme pour mieux souligner la dénonciation de Dieu face à de telles conditions.  « Le Seigneur le jure par la Fierté d'Israël ». La fierté d'Israël, c'est son Dieu. Dieu prête serment par lui-même et pour dire quoi : « je n'oublierai aucun de ses méfaits ». Cela ne peut  alors laisser indifférent le croyant car cela remet en cause l'alliance et donc sa fidélité. Ne plus voir le frère dans le besoin devient une question de foi, une question d'adhésion à Dieu.

Dans l'évangile, Jésus  nous ouvre clairement  à un choix : « servir Dieu ou servir l'Argent » . Pour Jésus, l'argent n'est pas simplement un moyen qui facilite une vie sociale mais il  est aussi devenu une idole au lieu et à la place de Dieu et qui plus grave au détriment de frères. Il sert à asservir l'autre. Certes la parabole est déroutante car Jésus semble revendiquer l'argent mal acquis, l'argent trompeur mais c'est pour mieux souligner l'inaction de celui qui le reçoit ou au contraire, mettre en valeur l'action de  celui qui le fait fructifier. Car Jésus nous pose un second choix : choisis-tu ou non de faire advenir le Royaume de Dieu : un royaume de justice, de paix et d'amour. C'est là où nous retrouvons notre crainte d'agir devant l'immensité de la misère du monde. Ce qui est merveilleux dans ce texte, c'est cette parole de foi que Dieu nous donne et qui nous  délivre de notre sentiment d'impuissance : « Celui qui est digne de confiance dans une toute petite affaire est digne de confiance aussi dans une grande. ».  Dieu a foi dans l'homme lorsqu'il se fait le prochain de celui qui est en attente. Dieu a foi dans l'homme lorsqu'il vit le commandement d'amour : « aimer son prochain comme soi-même. » Et quand Jésus nous parle de confiance, il veut nous dire que c'est tout l'Esprit Saint qui emplit ainsi notre action. Le regard que tu portes sur ton collègue, sur ton voisin, sur celui qui vient d'ailleurs est un regard qui peut changer le monde s'il est vécu dans la confiance en Dieu, en celui qui ne cesse de créer notre humanité.  Le partage que tu fais, grandit notre humanité, c'est le Royaume de Dieu qui advient. Un jour, un prêtre perdu dans une campagne d'Amérique latine, s'arrête devant une maison bien pauvre pour demander son chemin. Deux petits vieux en train de prendre leur repas lui ouvrent. Ils ont le sens de l'hospitalité ; le repas est maigre mais ils vont partager leurs unique aliment : deux œufs. Plus que le repas partagé, c'est la fraternité avec qui plus est celui qui est étranger qui s'en trouve renforcée.

Comme communauté chrétienne, comme croyant, à temps et à contre temps, nous avons à témoigner du commandement de l'amour ; il en va de l'avènement du Royaume de Dieu. Il en va de notre humanité. Notre goutte d'eau est nécessaire pour faire grandir l'océan de l'amour. Comme chrétien, nous ne pouvons pas nous satisfaire de clichés simplistes sur ce qui conduit tel ou tel peuple, telle ou telle population, telle ou telle personne dans des situations de misère. Notre regard a besoin d'être éduqué pour mieux comprendre et entendre, pour mieux aimer. Réjouissons-nous de tous ces actes petits ou grands qui permettent à celui qui se trouve dans une situation de pauvreté de se sentir moins seul car il a rencontré son prochain qui peut être nous-mêmes.

Michel Paquereau

  Lire les 7 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 18-09-2010 à 14h49


|<< | 1 |  2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 29-10-2008 à 15h35 | Mis à jour le 23-01-2011 à 21h43 | Note : 3.00/10